[Portrait] Loïc Yven, Président de France Souveraineté

Loïc Yven, fondateur et président de l’association orléanaise France Souveraineté, est un auditeur de l’Institut de Formation Politique qui a dressé son portrait.

LOIC, UN ORLÉANAIS PLEIN D’AVENIR

Fondateur de l’association France-Souveraineté à Orléans, Loïc est un jeune adulte enraciné et désireux d’œuvrer au renouveau politique.

« Comme le dit si bien Aristote, je me considère depuis très longtemps comme un ‘animal politique’, amoureux du Bien Commun », explique-t-il. Comme des millions de Français, Loïc était descendu dans la rue en 2012, « à l’heure où la Gauche au pouvoir attaquait ce qui est le plus fondamental à mes yeux : la famille, cellule souche de la société ». Selon lui, « de la défense de la famille naturelle et traditionnelle découle tout le reste : la défense de la Vie, de sa conception à la mort naturelle, la défense de nos identité et souveraineté nationales, une économie respectueuse de l’homme et de l’environnement, une éducation qui transmette des savoirs et des valeurs, une Justice soucieuse de la Vérité, la Politique comme service et une Culture du Beau ».

Une association enracinée

Désireux de mieux transmettre une formation intellectuelle et politique à Orléans, il fonde l’association « France Souveraineté » en octobre 2015. Indépendante des partis, « elle a pour vocation de rassembler tous ceux et celles qui veulent promouvoir le Bien Commun ». Dans la foulée, Loïc frappe à la porte de l’IFP, « pour y perfectionner ma formation, et être plus efficace au jour le jour ».

En quatre mois, il suit deux séminaires de l’Institut et s’apprête au niveau III : « J’ai énormément appris, gagné en rigueur. Et les interventions sont toutes plus passionnantes les unes que les autres. Par exemple, Philippe de Lespéroux nous a expliqué les exigences éthiques de l’engagement ou encore Johan Boulard les clefs indispensables de compréhension de l’Islam ».

Loïc est résolument orienté vers l’avenir : « en France, nos idées sont majoritaires, mais peu structurées. La formation intellectuelle est selon moi un enjeu primordial à long-terme. » Voilà pourquoi « l’objectif premier de France Souveraineté est d’organiser des conférences, des tables-rondes, des formations à Orléans pour que notre chère province puisse également recevoir des intervenants de qualité, sans avoir à se déplacer à Paris ou ailleurs. Je crois en l’enracinement local, en la proximité ».

Un calendrier bien rempli

En janvier dernier, il organisait sa première conférence avec l’entrepreneur Charles Beigbeder et le maire de Montfermeil Xavier Lemoine. 150 personnes y étaient présentes, et la presse régionale a commencé à s’intéresser à son initiative. Quelques semaines plus tard, son calendrier est déjà bien rempli : « nous sommes dans une logique de rassemblement. Nous prêtons main forte à d’autres organisations orléanaises qui partagent nos convictions, par exemple pour une rencontre avec Jean-Frédéric Poisson le 8 mars. Nous ferons de même pour une réunion de Sens Commun qui devrait se tenir fin mars. Enfin, nous prévoyons pour mai une table-ronde sur les thèmes de la sécurité intérieure et de la justice avec la venue d’un député et de deux avocats – dont l’un de l’Institut Pour la Justice, rencontré à l’IFP ».